Je peux très bien me passer de toi – Marie Vareille

Outre le fait que ce titre rappelle la chanson de Mano Negra, Je peux très bien me passer de toi est aussi le 2e roman de Marie Vareille.

C’est un livre à lire durant ces journées grisâtres et automnales du moment. Allez, on se met en mode « cocooning »: un plaid, une tasse de boisson chaude et c’est parti !

J’ai dévoré ce livre en quelques heures. Cette comédie romantique moderne et pétillante fait partie des livres qu’on a envie de lire de temps en temps parce que ce sont des livres sans prise de tête, des livres qui nous font lâcher prise et passer un très bon moment de lecture.

J’ai beaucoup ri ; il y a beaucoup d’humour dans ce livre. Il y a certes quelques moments d’émotions mais juste ce qu’il faut, par petites touches, pour ne pas tomber dans l’émotionnel. Et c’est ça qui est génial !

Si vous avez besoin de vous rebooster côté moral, lisez ce roman feel-good, c’est frais, c’est léger, c’est un livre qui, en toute simplicité, fait du bien !

J’ai découvert ce livre à la boutique Le Vent des Livres. Il sera disponible à la bouquinerie dès cet après-midi.

Et pour celles et ceux qui l’ont déjà lu, qu’en avez-vous pensé ?

Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Lorsque j’ai commencé le livre, peut-être n’étais-je pas très inspirée ce jour-là mais les 20 premières pages m’ont laissée perplexe au point que j’ai laissé ce livre de côté plusieurs jours pour en lire un autre, ce qui m’arrive rarement. J’ai failli passer à côté d’une vraie pépite.

Mais n’aimant pas laisser un livre sans l’avoir terminé, je suis revenue vers ce roman de Valérie Perrin et je l’ai lu en entier dans la journée. Impossible de le lâcher. Comment aurais-je pu passer à côté de ce livre ?

D’abord, parlons du titre de ce roman : un titre si bien choisi qui prend tout son sens au fil des pages et devient poétique. Ensuite, le récit : à la fois amusant et touchant ; la façon qu’a l’auteure de raconter en alternant style courant et familier et récit écrit et où se mêlent à la fois le passé et le présent est vraiment très plaisante. Elle permet à l’auteure d’aborder tout en douceur les drames et les événements tragiques qu’ont pu vivre les personnages du livre. L’amour, la mémoire, les non-dits, la transmission, le partage sont autant de sujets qui sont abordés dans ce livre.

Ce roman m’a fait pensé au livre de Delphine de Vigan, Les gratitudes, non pas parce que les deux histoires se ressemblent car chaque auteure a son originalité et sa plume, mais parce qu’elles ont en commun cette écriture si sensible et bienveillante qui dégage une telle humanité qu’on en ressort transformée.

Mon chapitre préféré reste incontestablement celui de la visite des résidents au petit matin. Mais je ne vous en dis pas plus. Lisez-le, vous ne pourrez pas rester insensible à ce roman.

Choisi dans le cadre des ambassadeurs du Vent des Livres, ce livre sera très prochainement disponible à la bouquinerie.

Et pour celles et ceux qui l’ont lu ? Qu’en avez-vous pensé ?