Citation de la semaine

Durant nos vacances d’été en Corrèze, mes filles et moi avons découvert un endroit hors du temps, perdu au milieu de nulle part, Clédat, un village abandonné dans le Massif des Monédières, situé sur le rebord sud-ouest du plateau de Millevaches. Dans ce village, des sculptures et des poèmes viennent enrichir ce site enchanteur et mystérieux. Parmi ces poèmes, celui intitulé « Les pierres qui souffrent » a retenu toute mon attention et je tenais à le partager avec vous :

Il y a des pierres qui souffrent

Du temps de l’oubli

D’un passé qui s’éteint

D’une faible mémoire

Accrochée au souffle fragile

D’un dernier

Qui n’a plus la force

De raconter

Il y a des pierres qui souffrent

Sans douleur et sans cri

De ce silence qui retient

Quelques notes d’histoire

Accrochées au corps fragiles

D’un dernier

Qui trouve encore la force

D’écouter

Il y a des pierres qui souffrent

Pour retrouver la vie

Un lendemain qui tient

Et porte enfin l’espoir

Accroché aux doigts fragiles

D’un dernier

Qui s’offre encore la force

D’exister

Modeste des Monédières

Poème extrait de son recueil « La pierre des druides« 

Belle semaine.

Publié par Angélique

Diplômée en Histoire, je souhaite valoriser le patrimoine culturel et naturel à travers des lectures, la photographie et l'art qui sont un excellent moyen de voyager et d'échanger. Je veux également faire prendre conscience que nous sommes entourés de richesses culturelles et naturelles qui méritent d'être préservées et protégées pour les générations futures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :