Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie – Virginie Grimaldi

Je connaissais déjà Virginie Grimaldi pour avoir lu son tout 1er roman Le premier jour du reste de ma vie qui m’avait beaucoup fait rire parce que c’est un livre léger, sans prise de tête, qui fait du bien au moral, un livre à lire pendant ses vacances.

La tonalité du roman Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie est tout à fait différente. On retrouve assurément les chapitres courts et percutants avec toujours des passages très drôles qui font sourire et parfois rire. Je pense notamment au petit clin d’oeil fait à René la taupe … mais je n’en dirais pas plus !

Mais il y a dans ce livre quelque chose qui fait que Monsieur ou Madame tout le monde s’identifiera à un moment ou un autre de l’histoire. Ces scènes de vie de famille et de secrets de famille, ces moments du quotidien, ces tranches de vie que l’on a tous vécu à un moment de notre existence dégagent des moments d’émotions. Et puis, on se fait surprendre, on ne prévoit pas cette fin inattendue. L’auteure aborde un sujet particulièrement difficile à vivre. Comme elle le dit elle-même à la fin de son ouvrage, c’est un livre très personnel où elle nous dévoile ici une partie d’elle-même. Pour pouvoir aborder ce sujet de cette manière et pour se livrer de cette façon, il faut l’avoir vécu. C’est un roman touchant et sincère, rempli d’une sensibilité que je n’avais pas trouvée dans son 1er roman. C’est aussi ce qui fait que je l’ai davantage apprécié.

Certains écriront que ce livre est quelque peu déprimant, que ce n’est pas un roman feel-good. C’est certes vrai mais c’est selon moi une écriture plus profonde et au final plus positive qui raconte l’histoire d’une femme qui se relève petit à petit avec cette forte envie de vivre et d’aller de l’avant :

« – C’est quand on est à l’apogée du malheur que l’on apprécie le plus le bonheur.

Mais alors cela veut dire qu’il faut rester malheureux ?

Pas du tout ! Ca signifie que, quelle que soit la situation, le positif est là pour ceux qui savent le voir. Une fois qu’on le sait, tout a plus de saveur.

Nous observons en silence les gouttes qui ruissellent sur la vitre. J’ai compris le message. Je ne dois plus avoir peur des orages. Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ».

Et en ayant lu ce livre, comment ne pas penser à la célèbre citation – attribuée à tort à Sénèque – qui nous rappelle que « La vie, ce n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre à danser sous la pluie« .

Et vous avez-vous lu ce roman de Virginie Grimaldi ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publié par AngieLo

Diplômée en Histoire, je souhaite valoriser et faire découvrir à travers la photographie et les livres le patrimoine culturel et naturel des régions et pays que j'ai pu découvrir au cours de balades, de randonnées ou de voyages. Les lectures et les photos sont un excellent moyen de voyager et d'échanger. Je veux également faire prendre conscience que nous sommes entourés de richesses culturelles et naturelles qui méritent d'être préservées et protégées pour les générations futures. Alors prenez un instant pour visiter ce site et profitez de l'instant présent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :