Comment j’ai arrêté de manger les animaux – Hugo Clément

Cela fait quelques semaines que je n’ai pas publié sur mes lectures. Ce n’est pas que je n’ai pas lu bien au contraire. Alors c’est parti !

Je commencerai par ce livre de Hugo Clément et des deux dernières phrases de son livre : « Si la majorité des habitants de cette planète devenaient végétariens, nous aurions réglé une partie du problème climatique et mis fin à la souffrance de milliards d’animaux. Le pouvoir est dans notre assiette« . Ces phrases résument assez bien ce que l’auteur veut nous faire comprendre.

Hugo Clément ne juge pas. J’aime beaucoup lorsqu’il précise avec justesse que l’ « On peut être quelqu’un de bien et manger un steak tous les jours. On peut aussi être un salaud végétarien« . Il explique en toute simplicité son choix de ne plus manger d’animaux tout en respectant celui de certains de ses proches qui ne sont pas prêts d’arrêter de consommer de la viande ou qui ne souhaitent pas s’en passer. L’auteur veut nous faire prendre conscience de l’oubli de la sensibilité et de l’intelligence des êtres vivants que nous mangeons, des effroyables conditions dans lesquelles la plupart du temps ils naissent, vivent et meurent, des conséquences de ces élevages intensifs et de notre surconsommation de viande et de poisson sur l’écologie.

L’écriture est fluide ; les chapitres s’enchaînent facilement. Pas de longues explications alambiquées comme dans certains essais ou documentaires qui perdent vite le lecteur avec trop de chiffres ou d’explications rébarbatives. Ici, les arguments de l’auteur sont simples et percutants. Il est à l’aise avec le sujet et peut en parler aisément. C’est ce qui rend le livre vraiment intéressant : un mélange du vécu de l’auteur, de ses rencontres pour l’écriture de cet ouvrage et des études scientifiques réalisées en lien avec le sujet.

Pour ma part, habitant à la fois à la campagne et en bord de mer, je suis une privilégiée. Il est très facile pour moi de consommer des produits locaux, d’acheter de la viande à la ferme et du poisson ou des fruits de mer directement aux pêcheurs tout juste rentrés de leur journée de travail sans passer par divers intermédiaires. Nous avons ici la possibilité et le choix de consommer des animaux élevés en plein air au plus près de la nature. Il n’en reste pas moins que ces animaux sont tués pour être mangés et par conséquent qu’on ne prend pas en compte le fait que ce sont des êtres vivants doués de sensibilité. Même avant de lire ce livre, je ne mangeais quasiment plus de viande ; ce n’est pas que je n’aime plus ça mais je sais que je peux m’en passer. En revanche, j’avoue qu’il est beaucoup plus difficile pour moi de me passer de poissons et de fruits de mer dont je raffole.

Mes enfants de 12 et 6 ans ayant vu que je lisais ce livre, nous avons alors abordé cette fameuse question : «  »Doit-on arrêter de manger des animaux ? ». Leur réponse : ils ont bien conscience que des animaux sont tués pour être mangés mais ils ne sont pas prêts d’arrêter d’en manger pour le moment.

Il n’en reste pas moins que le débat est ouvert !

Et vous, avez-vous lu ce livre d’Hugo Clément ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publié par AngieLo

Diplômée en Histoire, je souhaite valoriser et faire découvrir à travers la photographie et les livres le patrimoine culturel et naturel des régions et pays que j'ai pu découvrir au cours de balades, de randonnées ou de voyages. Les lectures et les photos sont un excellent moyen de voyager et d'échanger. Je veux également faire prendre conscience que nous sommes entourés de richesses culturelles et naturelles qui méritent d'être préservées et protégées pour les générations futures. Alors prenez un instant pour visiter ce site et profitez de l'instant présent !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :